Publié par : FreD - Asso St Antoine | 14 mai 2018

Réunion d’information le 24 mai à 20h30

Chers Adhérents
Nous avons le plaisir de vous convoquer pour une réunion d’information le jeudi 24 mai 2018 à 20 h 30  à notre  siège 48 avenue Dunant à Grasse. Cette assemblée à  laquelle participera l’association de défense des riverains du quartier de château folie et de ses environs sera sans aucun doute très animé après ce PLU qui vient une fois de plus essayer de contrarier notre  environnement.Nous comptons sur votre présence .Il ne faut jamais s’assoupir .je rappelle aux retardataires qu’ils pourront en profiter pour payer leur cotisation qui est fixée pour l’année à 20 euros  par adhérent.
Cordialement
JS, secrétaire.
Publicités
Publié par : FreD - Asso St Antoine | 7 mai 2018

DIRE

Le projet de révision générale du PLU de Grasse présenté dans cette Enquête Publique maintient sans la moindre modification le projet de prolongements de la Pénétrante Cannes-Grasse à travers les quartiers Saint Antoine et Saint Jacques, alors même que l’Enquête Publique réalisée à ce sujet du 20 septembre au 25 octobre 2013 a montré qu’une large majorité de Grassois lui sont opposés.

Ce projet est dévastateur pour le cadre de vie, l’environnement des Grassois et un patrimoine naturel qu’il saccagera irrémédiablement.

Ce prolongement de la pénétrante jusqu’à Saint Jacques impacterait non seulement des dizaines de propriétaires expropriés, mais aussi, du fait de la dégradation de l’environnement (bruit, poussière) et du paysage,  la valeur des biens (logements individuels et collectifs) voisins et plus éloignés. Au total, des milliers de Grassois.

Ce projet entrainerait la création d’un nouveau rond-point (le 3ème sur 400 mètres!) avenue de la Libération, au niveau du Stade Jean Girard qui serait transformé lui-même en gigantesque rond-point.

Les habitants de St Antoine, de St Jacques, de Château-Folie, mais aussi de l’avenue de la Libération (quartier des Marronniers) et de l‘avenue Frédéric Mistral seront directement et négativement impactés par ce projet qui déplacera seulement les bouchons des Quatre Chemins à Saint Jacques et ne résoudra donc rien.

Au delà, tous les Grassois subiront un lourd préjudice.

Rappelons, en effet, que ce prolongement de la Pénétrante jusqu’à Saint Jacques concerne aussi les finances communales puisque par convention, la ville de Grasse devra acquitter 3% du montant total des travaux.

Le rapport de l’Enquête Publique réalisée sous l’autorité du Département il y a 5 ans, avance (p.28) le chiffre de 72 364 692 €.

Le Département a réévalué le coût de l’échangeur de la Paoute à 17 millions d’€ au lieu de 14 millions. Soit une hausse de 21,5%.

Il suffit d’appliquer le même taux d’augmentation pour le prolongement pour arriver à 87 865 000 € pour moins de 1,9 Km !

A cela il faut ajouter la sortie de la Pénétrante sur l’avenue de la Libération qui n’est pas chiffrée.

Nous en sommes donc aujourd’hui à un montant de près de 88 millions, alors que plus de 20% des acquisitions foncières n’ont pas été réalisées et que nulle part n’ont été pris en compte les préjudices visuels, sonores et environnementaux qu’occasionnerait, pour les propriétaires et tous les habitants, la poursuite de la Pénétrante sous forme de voie express jusqu’à St Jacques, avec des viaducs et des piliers de 27 m de hauteur.

Il est donc souhaitable que l’on abandonne ce projet dévastateur et ruineux et que soit enfin mise à l’étude une voie de contournement Ouest de Grasse.
C’est possible et à un coût bien moins démentiel.

L’Association de Défense de l’environnement des quartiers Saint-Antoine et Saint-Jacques se bat depuis 1990 pour préserver l’environnement et le cadre de vie des habitants des quartiers Saint Antoine et Saint Jacques.

A ce titre, l’Association a multiplié les propositions alternatives possibles et infiniment moins coûteuses au saccage de nos quartiers et à la création d’une voie express à l’intérieur de la Ville pour desservir une circulation de transit. Ce qui est doublement aberrant.

 

Le maintien de ce projet d’une telle infrastructure dans le nouveau PLU nous conduit à donner un avis négatif.

 

Le Président,
Paul Euzière.

L’édition de Grasse de Nice-Matin a consacré, jeudi 25 janvier, deux pages aux travaux prévus par le Département et la ville de Grasse sur la pénétrante Cannes-Grasse –l’échangeur de la Paoute– et le prolongement de cette voie express jusqu’à Saint Jacques.

Les chiffres indiqués par le quotidien local -qui n’a fait que reprendre ceux affirmés par le Conseil Départemental- sont une fois de plus faux.

Ils sont nettement sous évalués et ne correspondent pas du tout à ceux figurant dans le rapport du Conseil Départemental soumis à l’Enquête Publique en décembre 2013.

L’écart porte sur les millions d’euros en plus.
Ce qui n’est pas rien.
De plus, les chiffres minorés ne sont pas actualisés.

Autant de raisons qui ont conduit le Président de l’Association de Défense, Paul Euzière, à envoyer à Nice-Matin une mise au point très précise que l’on trouvera ci dessous dans son intégralité.

Communiqué de presse de Paul Euzière
Président de l’Association de Défense des Quartiers
St Antoine et St Jacques

L’édition du 25 janvier de Nice Matin est fort opportunément revenu sur le dossier de la Pénétrante Cannes-Grasse avec ses deux parties : l’échangeur de la Paoute –indispensable- et que nous réclamons depuis 25 ans et le prolongement entre le Carrefour de l’Alambic (RD9) et l’avenue de la Libération (RD2562).

Manifestement le Département et ses représentants ignorent totalement les coûts de ce prolongement à travers St Antoine et St Jacques figurant dans ses propres documents.
En effet, il est fait mention d’un chiffrage à « 64,5 millions d’euros TTC somme à laquelle il faut ajouter 2,23 millions d’euros d’acquisitions foncières restant à faire ».

Le rapport de l’Enquête Publique réalisée sous l’autorité du Département il y a 5 ans, en décembre 2013, avance (p. 28) le chiffre de 72 364 692 millions d’€

Le Département a réévalué le coût de l’échangeur de la Paoute à 17 millions d’€ au lieu de 14 millions. Soit une hausse de 21,5%.

Il suffit d’appliquer le même taux d’augmentation pour le prolongement pour arriver à 87 865 000 € pour moins de 1,9 Km !
A cela il faut ajouter la sortie de la Pénétrante sur l’avenue de la Libération qui n’est pas chiffrée.

Nous en sommes donc à ce jour à un montant de près de 88 millions alors que plus de 20% des acquisitions foncières n’ont pas été réalisées et que nulle part n’ont été pris en compte les préjudices visuels, sonores et environnementaux qu’occasionnerait, pour les propriétaires et tous les habitants, la poursuite de la Pénétrante sous forme de voie express jusqu’à St Jacques, avec des viaducs et des piliers de 27 m de hauteur.

Rappelons, car cela concerne aussi les finances communales que, par convention, la ville de Grasse devra acquitter 3% du montant total des travaux.

Il est donc souhaitable que l’on abandonne ce projet dévastateur et ruineux et que soit enfin mise à l’étude une voie de contournement Ouest de Grasse. C’est possible et à un coût bien moins démentiel.

C’est tout le sens des actions en justice initiées par l’Association de Défense des Quartiers St Antoine et St Jacques et l’Association des Riverains de Château Folie.

Chers Adhérents,

Nous espérons vous retrouver  nombreux  lundi 15 janvier 2018 pour  l’Assemblée Générale de notre association à 20h, Bastide Saint Antoine, avenue Henri Dunant à Grasse.Compte tenu notamment des projets en cours d’aménagements et de prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse à travers Saint Antoine et jusqu’à Saint Jacques, vous comprendrez l’importance et la nécessité de la présence de chacun.

Ordre du jour de l’Assemblée

1/ Bilan moral de l’année 2017:

Etat d’avancement administratif du projet d’échangeur de la Paoute et du prolongement de la péntrante jusqu’à la RD 2562 (avenue de la Libération),

Point sur les démarches juridiques entreprises par l’association,

2/ Etudes de déplacements, en cours

3/ Modification des articles 9 et 11 des statuts:
 – article 9 (élection par le C.A. des membres du Bureau: à main levée et non plus au scrutin secret),
– article 11 (Assemblée générale ordinaire: remplacement des membres du C.A. sortants par vote à
main levée et non plus au scrutin secret).
4/ Renouvellement partiel des membres sortants du C.A.

5/ Questions diversesVenez nombreux !

Rappel:

en application des statuts, seuls les adhérents à jour de leur cotisation peuvent prendre part aux votes de l’Assemblée Générale.

Nous espérons vous retrouver  nombreux ce lundi pour  l’Assemblée Générale de notre association.

Compte tenu notamment des projets en cours d’aménagements et de prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse à travers Saint Antoine et jusqu’à Saint Jacques, vous comprendrez l’importance et la nécessité de la présence de chacun.

Ordre du jour de l’assemblée du 15 janvier 2018

1/ Bilan moral de l’année 2017:

  • Etat d’avancement administratif du projet d’échangeur de la Paoute et du prolongement de la pénétrante jusqu’à la RD 2562 (avenue de la Libération
  • Point sur les démarches juridiques entreprises par l’association,

2/ Etudes de déplacements, en cours

3/ Modification des articles 9 et 11 des statuts:
– article 9 (élection par le C.A. des membres du Bureau: à main levée et non plus au scrutin secret),
– article 11 (Assemblée générale ordinaire: remplacement des membres du C.A. sortants par vote à main levée et non plus au scrutin secret).
4/ Renouvellement partiel des membres sortants du C.A.

Questions diverses

L’Assemblée Générale de l’Association de Défense
se tiendra,
48 avenue Henri Dunant (Bastide Saint Antoine)
à Grasse à partir de 20h.

Publié par : FreD - Asso St Antoine | 4 novembre 2016

CONVOCATION A NOTRE ASSEMBLEE GENERALE

Chers Adhérents
 
 
Notre assemblée générale a été fixée au 8 décembre 2016 à 20 heures 30. Cette réunion est très importante : elle permet à nos élus de prendre la mesure de l’intérêt que les habitants de Grasse continuent d’attacher à la défense de leurs quartiers. L’union fait la force, c’est  ce qui fait le dynamisme de notre association ; d’autre part,  en vertu de l’article 11 de nos statuts, nous devons procéder au renouvellement de la moitié des membres du bureaux : votre présence est donc indispensable pour participer à ce vote .
  
Bien entendu, nous l’espérons, ceux qui ne l’ont pas encore fait ne manqueront pas de s’acquitter du montant de la cotisation, qui reste  fixé à 15 euros. Les membres du bureau restent très actifs : cependant nous attendons de nouvelles candidatures.
 
Jocelyne Strupiechowich
secrétaire
Publié par : FreD - Asso St Antoine | 14 septembre 2016

Article dans Nice matin

Nous remercions « Nice-Matin » d’avoir publié cette interview ; il faut lire le journal pour se tenir informé des développements du projet. Les questions de financement n’ont pas été abordées dans l’interview, parce que nous ignorons le montant actualisé des sommes inscrites au budget du Conseil départemental, maître d’ouvrage. Le dernier chiffre était de 72 millions d’euros (environ) rien que pour le prolongement de la pénétrante jusqu’à Saint-Jacques ; il faut ajouter 14 millions (prévus) pour la bretelle de la Paoute… Mais notre estimation est nettement plus élevée…

St-Antoine/St Jacques: la defense ne fond pas au soleil

Publié par : FreD - Asso St Antoine | 8 août 2016

Communiqué

Le bureau de l’Association de Défense des quartiers St Antoine et St Jacques s’est réuni le 19 mai pour faire le point sur les questions qui nous préoccupent :

  • En ce qui concerne le prolongement de la pénétrante jusqu’à St Jacques, nous attendons la décision du Tribunal Administratif de Nice. Une Assemblée Générale extraordinaire sera convoquée dès que nous en aurons connaissance. Le dossier de cette affaire est consultable sur notre blog « Oui au contournement»
  • L’échangeur à la Paoute, prévu de longue date, dont le projet était prioritaire (voir les engagements de M. Ciotti dans « Nice-Matin ») n’est toujours pas commencé (prix de départ annoncé : 14 millions d’€). Cette réalisation indispensable permettrait pourtant de soulager la circulation dans Grasse, et de diminuer les nuisances sonores qui persistent et s’accentuent, en particulier à l’entrée du tunnel de la pénétrante Cannes-Grasse. Les comptages sur ce point doivent être revus par des bureaux d’études indépendants, dans le respect des normes environnementales et sanitaires.
  • Dans ce contexte, la modification du PLU n° 11 (voir notre blog) aggravera les choses. Les résultats de l’enquête publique montrent d’ailleurs que nos concitoyens en prennent conscience. Nous devons nous opposer à un bétonnage anarchique qui met en jeu notre vie quotidienne et les ressources, entre autres touristiques, de notre ville.
  • Il faut mettre un terme aux travaux illégaux du « Château Diter » qui se sont accompagnés  de la réalisation d’un accès non autorisé sur la RD 9 -ce qui a  accru  la dangerosité de cette route- et qui, en outre,  se sont traduits par l’abattage de dizaines d’arbres dans une zone boisée classée au PLU. Ce qui est un préjudice pour les habitants de nos quartiers à pour l’ensemble des Grassois.

Pour atteindre ces objectifs, nous demandons à nos adhérents de renforcer notre Association, actuellement la plus importante en nombre et en activités.

Cordialement à tous,

Le Bureau de l’Association

Vous trouverez ci-joint copie de la réponse (sans surprise) de la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, à l’une de nos adhérentes.

Publié par : FreD - Asso St Antoine | 19 février 2016

Enquête publique sur le PLU

Nous avons depuis longtemps attiré l’attention de nos adhérents et de la population sur l’excès de bétonnage des quartiers sud de Grasse, surtout de Saint-Antoine et de Saint-Jacques. C’est toujours à nous qu’on s’adresse quand il y a une contrainte gênante : nous avons échappé, grâce aux oppositions diverses, à la construction d’un incinérateur géant. Mais le projet insensé de prolongement de la pénétrante à travers la ville n’est pas abandonné (80 millions d’euros pour bétonner 1,8 kilomètres…)

 

De plus, la modification du PLU (Plan Local d’Urbanisme) voté en 2007 et qui en est à sa onzième modification, prévoit une série de logements dans quatre secteurs de la ville : les Quatre Chemins à Saint-Antoine, l’avenue de la Libération à Saint-Jacques, l’hôpital Clavary, et Porte-Neuve.

 

Il est évident qu’un pareil ensemble de construction de centaines de logements, au total 761, dont 374 logements sociaux, modifiera en profondeur le visage de Grasse et la vie des Grassois.

 

                                                               Nos questions :

 

1 –Pourquoi construire des logements en si grande quantité (761) ?

2 -La construction de logements sociaux pourrait-elle servir de prétexte à des opérations immobilières ?

3 -On propose de bétonner de nouvelles zones épargnées jusqu’à présent : mais les infrastructures indispensables (voirie, points de stationnement hors parking, écoles…,) sont-elles prévues ?

4 –Pourquoi notre Association de défense de l’environnement est-elle concernée par les quatre projets ?

Nous défendons l’environnement en tant que membres de l’Association et en tant que citoyens.

Mais chacun des projets présente des particularités qu’il faut relever et regarder de près.

 

                                              Pour Saint-Antoine et Saint-Jacques :

Comment résoudre le problème que pose le giratoire des Quatre-Chemins, déjà saturé, mais qui devra absorber plusieurs dizaines de véhicules supplémentaires ? La construction de la bretelle de la Paoute, promise pour 2016 par le Maire et le Président du Conseil départemental, et qui aurait en partie résolu la difficulté, en est tout au plus au stade des études préalables.

-L’avenue Henri Dunant est pratiquement bloquée aux heures de pointe ; on va y ajouter une centaine de véhicules à la suite de la construction par un promoteur d’un immeuble (petit, paraît-il), mais dont les voitures n’auront pour issue que l’avenue Henri Dunant : comment circuler dans ces conditions ?

Que se passera-t-il avenue de la Libération à Saint-Jacques, secteur touché à la fois par le projet destructeur de prolongement de la pénétrante, et par la construction de 72 nouveaux logements, et les voitures qui vont avec eux ?

 

La consultation du dossier permettrait la discussion, s’il était simplifié, avec des cartes faciles à lire, surtout pour                 

repérer les différentes zones.  

 

  L’enquête publique sur le PLU est ouverte jusqu’au 27 février de 08h à 16h

 

   Nous demandons à nos adhérents de participer à l’enquête, après avoir si possible consulté le dossier,    

                                      en déposant leurs observations sur le registre.

 

 Le Commissaire Enquêteur sera à disposition du public en mairie de Grasse, Place du Petit Puy

(Mercredi 17 février 2016 de 14 à 17h), et  Samedi 27 février de 9 à 12h

 

  Pendant toute la durée de l’enquête, les Grassois peuvent adresser leurs observations par écrit à :

Madame la Commissaire Enquêteur  (Enquête modification N°11 du PLU) Service de l’Urbanisme

Mairie de Grasse   BP 12069    06131 Grasse cedex

N’écrire qu’en cas de besoin. Il est préférable de se rendre à la Mairie.

Publié par : FreD - Asso St Antoine | 18 février 2016

Procès-verbal de l’Assemblée générale du 4 février 2016

Procès-verbal de l’Assemblée générale du 4 février 2016

Comme indiqué dans la convocation, cette Assemblée générale remplace l’Assemblée générale statutaire que nous n’avions pas pu organiser au 4trimestre de 2015, en raison de la campagne pour les élections régionales. L’Assemblée générale statutaire de 2016 se tiendra normalement à la fin de cette année.

  • Rapport moral

Le président fait le point sur la situation : pour le moment, en ce qui concerne le prolongement de la pénétrante jusqu’au stade Jean Girard (Saint-Jacques), nous sommes dans l’expectative. Sur le plan juridique, le Tribunal administratif de Nice n’a pas rendu son jugement sur le recours que notre avocate a déposé, pour nous et deux autres requérants (l’Association de défense de Château Folie, et la SARL Jacques Chibois). Sitôt que ce jugement sera connu, nos adhérents seront avisés, et il faudra peut-être réunir une Assemblée générale extraordinaire.

Sur le plan de l’action associative, en revanche, nous ne devons pas attendre : il est important de continuer à intervenir auprès des décideurs et des élus, d’autant plus que notre opposition à la destruction de nos quartiers commence à être partagée non seulement par les Grassois, mais par de nombreux habitants et élus de l’Ouest de Grasse (d’où provient l’essentiel du flot de circulation qui encombre notre ville) : ils prennent conscience que le prolongement de la pénétrante ne résoudrait en rien les difficultés, mais ne ferait que les reporter.

Nous  avons proposé :

  • des travaux d’élargissement (ou de franchissement) pour la circulation dans Grasse ;
  • une fois de plus, des études pour le contournement vers la pénétrante de la Siagne ;
  • la construction rapide de la bretelle de la Paoute, annoncée officiellement comme terminée pour 2015 par l’ex-maire J.P. Leleux, le président du Conseil général É. Ciotti et le Conseiller général d’alors pour Grasse Nord, l’actuel maire J. Viaud.

Le président lance un appel à candidature pour le Conseil d’administration de l’association ; l’actuel CA continue son travail, mais à la prochaine Assemblée générale, il faudra le renforcer du fait de départs divers : nous demandons à nos adhérents volontaires de s’inscrire dès maintenant.

Enfin, le président insiste sur l’utilité, pour être informé, de lire le blog de l’association (« Oui au contournement »), et d’y faire des commentaires, des critiques, des suggestions…

 

  • Rapport financier

Notre compte association présente un solde créditeur de 1899,85 euros avant cotisations 2016. L’actif est uniquement alimenté par les cotisations de nos adhérents (15 euros par adhérent). Nous ne recevons aucune subvention.

Le passif comprend deux dépenses importantes :

– la part d’honoraires de notre avocate au Barreau de Grasse ;

– l’achat de 1000 flyers  le 08 novembre 2014 ;

Et les frais divers  (timbres enveloppes, tampons association,  cartons fluo…)

Nous sommes actuellement 87 adhérents ; après l’AG du 4 février 2016, de nouveaux adhérents  se sont joints à nous. Une quarante d’adhérents présents ont renouvelé leur cotisation ; nous demandons à ceux qui n’ont pas pu venir de nous envoyer ou de déposer leur cotisation à l’adresse du Siège (ci-dessus).

 

  • Dialogue avec la salle : de nombreuses questions ont été posées, ou des précisions demandées :

nous avons essayé d’y répondre.

 

Nous demandons à nos adhérents de continuer l’action et d’inviter d’autres personnes à se joindre à nous.

Older Posts »

Catégories